Historique

Auenheim

Origine du nom : du germanique Au, prairie, ou de l’anthroponyme Avo, et du germanique Heim, village.

Notre Blason ( d’argent à la lettre capitale M, surmontée d’une croix pattée en chef, accompagnée de trois croisettes en pointe et en flancs, le tout sur un fond de sable ) :

Blason Auenheim

L’histoire du village d’Auenheim semble remonter du VIIIème siècle.

Auenheim est mentionné pour la première fois sous le nom de Hauuinhaim en l’an 775, dans un acte de donation au bénéfice  du couvent de Wissembourg.

 

  • En 1359, le village se nommait Oweheim et fut cédé en 1537 comme tous les villages du Ried Nord par le Landgrave d’Oetingen aux Barons de Fleckenstein qui introduisirent la réformation en 1543. Il fait alors partie du bailliage de l’Uffried, dépendant du tribunal de Roeschwoog.

 

  • En 1596, le village figure sous le nom de Awenheim et on y comptait dix-sept familles.

 

  • En 1717 on dénombre 35 maisons d’habitation dont une vingtaine avec grange.

 

  • En 1720, après l’extinction de la maison de Fleckenstein, Auenheim passe en la propriété de la famille Rohan-Soubise qui en gardent le fief jusqu’à la révolution de 1789.

Auberge

  • Le 23 Août 1744, durant la guerre de Succession d’Autriche, le village fut totalement incendié lors de la retraite des Pandours.

 

  • En 1800 la commune comptait 251 habitants.

 

  • En 1880 on dénombre 478 habitants et 103 maisons.

 

Les habitants sont couramment surnommés les « Rhinpfel », pieux du Rhin, ou les « Krütstorze », peut-être du fait qu’une parcelle de potager, Krutfeld en alsacien, était attribuée gracieusement à chaque couple le jour de son mariage.

 

Jusqu’au milieu du XXème siècle, la population vit essentiellement de la pêche dans la Moder et dans les bras du Rhin. Les pêcheurs professionnels écoulent alors leurs produits sur le marché régional et jusque dans la capitale.

La rue qui longe la Moder était essentiellement habitée par des pêcheurs, qui n’avaient donc pas à se déplacer très loin pour rejoindre cette rivière ou les bras morts du Rhin.

Bas relief  Maison

L’auvent de cette maison est typique des constructions alsaciennes.

Carte-Postale-Ancienne-Pecherie-Steck-Auenheim-Matelote-et-Friture-a-toute-heure V2

  Hotel-restaurant-Steck-Auenheim-Bas-Rhin

 

 

Le 20 Février 1873 est né à Auenheim, l’artiste peintre Henri LOUX, connu plus particulièrement pour les décors du célèbre service de table alsacien, dit: Obernai. Une stèle commémorative se trouve devant la maison natale d’Henri LOUX, bâtiment qui abrite toujours l’école d’Auenheim, à ce jour.

 

Stèle      Ecole

Une église fut construite au 15ème siècle mais celle-ci n’existe plus, on ignore même son lieu d’implantation. Cependant, lors de la rénovation de l’école communale, après que les ouvriers eurent arraché le crépis, quelle ne fut leur surprise de retrouver une arche monumentale en grès rose des Vosges dans l’une des façades du bâtiment. Son origine n’a pas pu être définie jusqu’à présent.

Une chapelle a été érigée en 1920 à la mémoire des soldats de notre commune morts pendant la guerre de 1914-1918. Une magnifique céramique la Pieta Dolorosa de Léon ELCHINGER orne le petit autel.

PIETA