Auenheim / Rountzenheim – Nos Ainés

Éclats de rire et pas de danse

Suite à l’invitation des deux municipalités  de Rountzenheim et d’Auenheim, 138 aînés des deux communes ont répondu présents pour un déjeuner en commun, suivi d’une après-midi conviviale d’échange et de détente, dimanche 22 janvier.

 

Les conseillers municipaux et leurs conjoints s’étaient spontanément mobilisés pour effectuer la préparation de l’espace Vauban et le service en salle.

Les aînés, accueillis musicalement et chaleureusement par la troupe musicale de l’Union paroissiale des jeunes puis par les discours des deux maires Bénédicte Klöpper et Joseph Ludwig, ont vivement apprécié les vœux de bonne année adressés par les deux élus à cette occasion.

Après le déjeuner, pris en présence des corps religieux représentés, un spectacle en alsacien présenté par des enfants et des jeunes de la section théâtrale « D’Riedwagges uff de Buhn » a conforté l’ambiance festive établie jusque-là. L’assemblée s’est ainsi fendue de quelques éclats de rire bien légitimes et n’attendait plus que l’animation musicale pour s’adonner à quelques pas de danses aux rythmes de quelques madisons, tangos et autres valses.

Au préalable, l’adjointe rountzenheimoise aux affaires culturelles et sociales Valérie Dittgen a présenté un projet d’animation à l’assemblée par le biais d’un « Club d’animations pour les Aînés ».

Ribambelle d’activités à venir

Afin de favoriser les relations entre les aînés, un groupe de bénévoles propose d’organiser des après-midis et soirées récréatives et de participer à des moments d’échange dans la bonne humeur. Aux activités de jeux de société pourraient ainsi s’ajouter des activités telles que du bricolage, du tricot, du crochet, de l’informatique ou encore du chant mais aussi des conférences sur des sujets variés. Pâtisserie, art floral, cuisine, seraient également autant de domaines à développer.

Un très bel esprit de solidarité, de fraternité et de communion a ainsi régné tout au long de la journée, aussi bien entre les invités qu’entre les organisateurs. Aînés et plus jeunes ont ainsi très naturellement échangé toute l’après-midi, illustrant au passage ce lien intergénérationnel si important. Souhaitant faire perdurer cet esprit tout au long de l’année, pourquoi ne pas associer les jeunes générations à la participation au service et à la préparation de la fête, qui sera à perpétrer l’an prochain sous d’aussi bons auspices ?

Une première rencontre « café-Kuchen » aura lieu à l’espace Vauban le 24 février à 14 h.

 

Ainés